Détection de fuite par thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge est une technique sophistiquée qui permet , à distance, sans contact, d’établir un diagnostic sur l'état d'un système électrique, mécanique ou thermique en fonctionnement. Cette technique permet d'obtenir l'image thermique d'une scène observée dans un domaine spectral de l'infrarouge.

Img-20

↑ Haut de page
Img-22 Img-23 Img-24 Img-25

Cette technique permet la visualisation de canalisations enterrées :

  • Chauffage au sol : Localisation de fuites : les canalisations qui transportent un fluide chaud et qui affleurent à la surface du sol peuvent être facilement visualisées et il est possible de localiser précisément des fuites dans le réseau.
  • Localisation des éléments chauffants : une localisation précise des tubes peut être nécessaire en vue du percement du sol pour travaux.
  • Réseaux de distribution de chaleur (chauffages urbains) : Suivi des canalisations enterrées, localisation de fuites dans les réseaux enterrés ou dans les caniveaux. Ces applications concernent les architectes, les installateurs de chauffage et de sanitaire, les exploitants de chauffage, les électriciens, les sociétés immobilières, les experts immobiliers, les propriétaires, les assureurs...
  • Détection des défauts du bâtiment : La thermographie est la meilleure et la plus rapide des méthodes pour détecter d’éventuels ponts thermiques ; elle permet d’apporter une preuve de la qualité et de l’exécution correcte des opérations de construction. L’existence de pertes de chaleur, la présence d’humidité et les défauts d’étanchéité des bâtiments deviennent visibles grâce aux couleurs des images thermiques.
↑ Haut de page

De plus, les ponts thermiques sont parfois aussi des ponts phoniques. Une isolation thermique optimale est le plus souvent aussi une bonne isolation phonique. Les caméras thermiques infrarouges mettent immédiatement ces points faibles en évidence.

  • Visualisation des pertes d’énergie : Les ponts thermiques ne sont pas seulement responsables de gaspillages d’énergie. Ils peuvent provoquer une condensation de l’eau présente dans l’air ambiant. La conséquence est l’apparition de moisissure à ces endroits, avec les risques que cela implique pour la santé des occupants.
  • Rénovation de bâtiments : La thermographie infrarouge donne des indications précieuses lors de la rénovation des bâtiments et des monuments. Les colombages masqués par le crépi deviennent visibles avec le rayonnement infrarouge. Il est alors possible, par exemple, de décider s’il est utile de les mettre à nu. Les emplacements où l’enduit se détache du mur peuvent être identifiés afin de prendre les mesures correctives nécessaires.
  • Détection de défauts d’étanchéité à l’air et défaut d’isolation : Une autre application courante est la détection de défauts d’étanchéité à l’air, au moyen d’un procédé qui consiste à créer une dépression dans le bâtiment. Là où l’étanchéité fait défaut, de l’air froid s’introduit dans le bâtiment, et la différence de température est visible avec la caméra infrarouge. Les défauts d’étanchéité peuvent donc être détectés de manière précoce et être corrigés avant que l’élimination de ces éventuels défauts de construction devienne plus coûteuse et plus complexe à cause des revêtements et des installations encastrées.
  • Vérification de l’humidité des toits en terrasse : La localisation des fuites dans les toits en terrasse est une autre application possible. Comme les zones humides emmagasinent la chaleur du soleil plus longtemps que les autres, la caméra thermique peut donner une idée de l’étendue et du degré d’humidité sans aucun dommage. Le coût et la durée des actions d’assainissement sont réduits, et il peut même apparaître qu’un assainissement total du toit n’est pas nécessaire. La caméra infrarouge apporte la certitude que toutes les zones humides ont été trouvées, et que la moisissure due à un séchage insuffisant sera évitée, ainsi que les dommages qui s’ensuivent.
  • Traitement précoce de la moisissure : La construction n’est pas la seule à souffrir de la moisissure ; la santé est menacée et des allergies apparaissent dans les habitations et les bureaux où cette nuisance est découverte. Les champignons se développent de préférence aux endroits où l’humidité de l’air se condense en petites gouttes. Les matières minérales du mur, du papier peint et de la peinture sont ensuite un excellent milieu de culture. Les fonctions logicielles de visualisation du point de rosée des caméras thermiques infrarouges identifient automatiquement les zones dangereuses avec une alarme de couleur sur l’image, et leur présentation ultérieure est facilitée grâce aux fonctions de génération de rapport. Les éventuels dégâts sont repérés de manière précoce sur place, et peuvent être traités à posteriori.